Edward Weston (1886-1958)


edward_weston_72Né le 24 mars 1886 aux États Unis dans l’Illinois, Edward Weston fait partie, à l’instar d’Ansel Adams, des pionniers de la photographie.
Il reçoit son premier appareil à l’âge de 16 ans et réussit immédiatement à conquérir le public en exposant à Chicago l’année suivante. À partir de 1906, il s’installe en Californie où il ouvre un studio et tente de théoriser sa photographie peu conventionnelle où se mêlent portrait et abstraction dans une approche pictorialiste de la photographie.

C’est toutefois à partir de 1922 qu’Edward Weston abandonne le flou artistique et l’objectif anachromatique pour produire des clichés plus nets et plus détaillés grâce à une lentille convergente. Sa rencontre avec Alfred Stieglitz et Paul Strand notamment sera déterminante dans l’évolution de son art vers plus de précision et de réalisme. Portrait, nu et nature morte sont alors ses sujets de prédilection, à la fois réalistes et esthétiques. Suite à sa rupture amoureuse avec sa maîtresse et associée Tina Modotti, il s’installe sur la côte pacifique et entreprend une série de photographies de la côte rocheuse, de coquillages et de légumes, dont le très fameux « Poivron n°30 ».

sf.weston08.jpgaphotog016p1Poivron

Après avoir exposé à New York, Edward Weston fait la rencontre d’Ansel Adams et Willard Van Dyke avec lesquels il fonde le célèbre Groupe f/64. Pour s’opposer au pictorialisme du moment, le collectif se fixe comme objectif de restituer -en fermant au maximum le diaphragme de la chambre photographique- l’intégralité des éléments contenus dans le cadrage de la photographie, avec un maximum de réalisme et de netteté. C’est ce que l’on nommera la « photographie pure », un art qui doit s’inventer en l’affranchissant des règles propres aux autres arts qui lui sont antérieurs.

L’œuvre d’Edward Weston est essentiellement en noir et blanc comme notamment ses clichés de la Vallée de la Mort ou de la Réserve de Point Lobos, son dernier reportage.
Edward Weston meurt le 1er janvier 1958 à Wildcat Hill en Californie à l’âge de 71 ans, après avoir confié à son fils le soin d’effectuer quelque 800 tirages essentiels à ses yeux. Des milliers de ses négatifs et tirages sont aujourd’hui conservés au Center for Creative Photography de l’Université d’Arizona à Tucson.

Pour en savoir plus :
http://edward-weston.com